PRODUIRE
EN BIO

Pourquoi produire en bio


Pour être plus autonome

En effet, l’AB est axée sur un principe d’autonomie cohérent, qui permet aux agriculteurs d’être moins dépendants et fragiles face aux intrants sur la ferme.

Pour protéger la ressource en eau

L’agriculture biologique préserve la ressource en eau tant en qualité, par la non-utilisation des engrais et pesticides chimiques; qu’en quantité par l’utilisation d’espèces rustiques mieux adaptées à leur environnement.

Pour respecter le sol, sa fertilité biologique et physique

En agriculture biologique, le sol est considéré comme un milieu vivant. On le nourrit pour qu’il puisse à son tour nourrir la plante.

Pour conserver la biodiversité

L’agriculture biologique tient compte du fait que chaque condition locale réclame un système de production adapté.

Pour préserver la santé des agriculteurs et des riverains

Ceux-ci sont particulièrement exposés lors de l’épandage de produits chimiques. Selon l’INSERM, un lien certain existe entre pesticides, cancers et maladies neurologiques (le Parkinson a été reconnu maladie professionnelle pour les agriculteurs par un décret de mai 2012).

Pour dynamiser économiquement les territoires ruraux

À exploitation équivalente, l’agriculture bio emploie 60 % de main d’oeuvre en plus, payée à sa juste rémunération. En privilégiant la diversité des circuits de commercialisation, notamment les circuits courts et la transformation à la ferme, les agriculteurs bio créent des fermes viables, dont la valeur ajoutée est réinvestie localement.

Pour préserver la santé des consommateurs

L’agriculture biologique, étant un mode de production fondé sur la non-utilisation de produits chimiques, et d’OGM, elle peut prévenir des risques pour la santé.

Pour pratiquer un élevage respectant le bien-être animal

Les animaux sont majoritairement élevés en plein air, soignés par des techniques alternatives (homéopathie, phytothérapie, aromathérapie, etc.)